Francois Piquet, art contemporain, Guadeloupe

     
  ArtWork  
     
  Equation décoloniale  
     
  Timalle  
     
  Réparations  
     
  Utopie de la libération  
     
  Jean de Souche  
     
  Les Archipels du moi  
     
  Equipaje compartido  
     
  NOU  
     
  LE FER & LA PEAU  
     
  Mounpapyé  
     
  Darboussier  
     
     
     
  Résidences  
     
  Expositions  
     
  Bio  
     
     
     
  Autres projets  
     
  Art & espace public  
     
  Scolaires et Ateliers  
     
  Milieu hospitalier  
     
  Autres formes  
     
     
     
     
   
     
  www.francoispiquet.com  
     
   
       
   
   
You&Me
Lames de fer tréssées et pièces de bois
330 cm longueur x 140cm largeur x 120cm hauteur. Environ 100kg au total.
 

Cette sculpture est la dernière d'une série de sculptures monumentales commencée dans l'ancienne usine sucrière Darboussier, en Guadeloupe.
Réalisées en tressant des lames de fer utilisées autrefois pour cercler les tonneaux de rhum, elles ont en commun de croiser la symbolique du tressage et l'histoire de ces materiaux spécifiques pour produire des formes simples, fortes, impressionnantes, et chargées d'humanité par le travail inimaginable qu'elles nécessitent et leur figuration décalée.

Toutes dressent des portraits des traces de l'histoire dans nos sociétés contemporaines qui ont leurs origines dans l'esclavage et la colonisation.

 
Cette sculpture fait partie de "Equation décoloniale", installation présentée à la Biennale de Venise 2019, au sein du 1er Pavillon "Iles de Guadeloupe".
 
"You & Me"

This sculpture is the last of a series of monumental sculptures begun in the former sugar factory Darboussier, Guadeloupe. These sculptures, made by braiding iron blades formerly used to hoop the rum barrels, have in common to cross the symbolism of braiding and the history of these specific materials to produce simple, strong and impressive figures, loaded with humanity through the unimaginable work they require. All draw portraits of the traces left by history in our contemporary societies that have their origins in slavery and colonization.

This body-to-body struggle for an illusory and deadly separation, whose humanity is underscored by this incredible metallic braiding, illustrates the absurdity of a discriminating and separatist vision of the other.

This sculpture is part of "Decolonial equation", an installation presented at Venice Biennale 2019, in the first "Islands of Guadeloupe" Pavillon.


   
 
       
 
       
  Une série emblèmatique et impressionnante   Cette série emblèmatique a dèjà fait l'objet d'acquisitions par des institutions aussi importantes que le Memorial ACTe, Centre caribéen d'expressions et de mémoire de la Traite et de l'Esclavage, ou l'International Slavery Museum de Liverpool (UK). C'est par cette série que François Piquet a initié sa production plastique, en Guadeloupe, directement issue des imprévus de la créolisation et des décalages que la caraïbe peut créer dans les rapports au monde.
       
  Corps à corps décolonial   Ce corps à corps tendu dans un élan de séparation illusoire et mortifère, à l'humanité est soulignée par cet incroyable tressage métallique, illustre l'absurdité d'une vision de l'autre, et du monde, discriminante et séparatiste.
Nous sommes tous liés, et la proximité de "Pré-requis à la discussion décoloniale", affirmant des vérités qui paraissent irréconciliables et doivent pourtant se reconnaître, accentuera encore ce paradoxe dans lequel nous vivons tous.
       
 
       
 
       
 
       
 
       
 
       
       
       
       
 

Les grandes sculptures en lames de fer tréssées :
Colonnisations - You&Me
Bèf chapé lizin
- Devoir de mémoire - la dette - Caricom - Barbarie, l'humanité mise à sac - Unité Kerviel - Dans un fauteuil - En blanc -

       


François Piquet, 169 rue Lethière, 97180 Sainte-Anne, Guadeloupe - +590 (0)590 47 08 94 - +590 (0)690 36 86 24
contact@francoispiquet.com